Le jeûne à la croisée des chemins, le film de Fabien Moine


Il y a déjà plus d’un an, je vous présentais mon expérience du jeûne après une semaine passée en Normandie, à Cabourg auprès d’Emmanuelle. Convaincue par les bienfaits de cette pratique sur moi, c’est avec beaucoup de plaisir que je suis retournée chez Emmanuelle pour une semaine au printemps 2018 et que j’ai souhaité tester la Maison du Jeûne chez Jean-Pascal, en Provence, l’hiver dernier pour y trouver un peu de soleil à cette période plus ingrate de l’année.

Emission France3 « Ensemble, c’est mieux »

Depuis, je reste à l’écoute des informations pouvant circuler sur le sujet.
Dernière en date, la sortie en salles, le 28 mars 2019 du film Le Jeûne… à la croisée des chemins réalisé par Fabien Moine, praticien en santé naturelle, professeur de naturopathie, conférencier et conducteur de jeûne. Pour ceux que le jeûne interpelle sans oser se lancer. A l’affiche au Lucernaire à Paris et dans de nombreuses salles en province, son film vous aidera, j’en suis sûre, à trouver des réponses.

Remboursé par la sécurité sociale en Allemagne et en Russie, étudié largement aux USA, le jeûne interpelle, questionne, séduit… mais reste encore un sujet « tabou » pour beaucoup. Une pratique sectaire, dangereuse ou irresponsable pour certains… Pourtant, il attire de plus en plus d’adeptes qui ont le choix de le pratiquer dans des lieux qui ne cessent de se développer. Difficile de croire que cet engouement pourrait être le seul résultat d’une lubie collective ou d’illuminés totalement naïfs et inconscients.

Fabien Moine

C’est pour aider le public à se faire sa propre opinion sur le sujet que Fabien Moine a souhaité réaliser ce film documentaire du constat que les pionniers du jeûne en France sont absolument méconnus du grand public alors que paradoxalement le jeûne prend un essor sans précédent. Dans cette effervescence d’informations pullulent aussi des approximations, des erreurs voire des indications dangereuses qui nuisent aux jeûneurs potentiels et plus globalement à la crédibilité d’une pratique qui a besoin de sagesse et d’expertise afin d’être intégrée à une place plus juste en ce qui concerne le bien-être et la santé.

Fabien a opté pour une approche généraliste destinée au plus grand nombre afin de susciter un certain inconfort intellectuel et inviter le public à aller chercher sa propre vérité. Ni didactique, ni dogmatique, son film est un « outil pédagogique » qui donne des éléments de réponses s’appuyant sur l’expérience du jeune réalisateur et sur de nombreux témoignages et interviews de jeûneurs débutants ou confirmés, de « sceptiques convaincus », d’experts (médecins, biologistes et autres scientifiques) prudents et sur la réserve, certes, mais pratiquants !!

Il n’est pas question ici de sensationnalisme ni de donner de faux espoirs mais plutôt d’observer et comprendre les motivations de ceux qui pratiquent régulièrement ou débutent dans le jeûne. En donnant, pour la première fois la parole à des jeûneurs « in situ », témoignant de leurs sensations et de leurs vécus, le film illustre les pouvoirs d’auto-guérison du corps en expliquant de façon inédite et concrète ces processus.

Le parti pris de l’esthétisme pour que la forme serve au mieux le fond fonctionne.
Tout en poésie, au rythme d’une très belle musique composée pour l’occasion, de fonds sonores et magnifiques images célébrant une nature omniprésente, ce documentaire est une véritable ode au merveilleux fonctionnement du corps humain, à cette quête de soi et à son humanité. Car le jeûne, c’est aussi prendre le temps d’observer la nature travailler en nous, réapprendre à écouter son corps, revenir à l’essentiel pour retrouver un juste équilibre.

Ce juste équilibre que Fabien et toute son équipe ont su garder tout au long du film pour être le plus représentatif possible. Équilibre entre le fond et la forme, le propos et son illustration, mais aussi entre les doutes et les certitudes des intervenants et les bienfaits et limites de la pratique…

Pour en savoir plus et trouver une salle proche de chez vous :  lejeune-le-film.com

Réalisation : Fabien Moine
Directeur de la photographie : Arsène Kapikian
Prise de son : Emmanuel Fontana
Composition : Sarah Prevost, Emmanuel Fontana, Arsène Kapikian
Assistante réalisateur : Amandine Cotteaux
Production : Fabien Moine/Association Holosens


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s